l’AstrologiCafé (Bar à thème)
Slogan du site

Votre le salon permanent de la voyance, des arts divinatoires et des perceptions dites extrasensorielles.

Astro-Chamanisme sidéral
Astrologie chamanique sidérale : théorie et praxis
Le Dragon Stellaire : les Neuf Navagrahas
Le Dragon Stellaire : les Neuf Navagrahas

Nous faisons partie de la Galaxie et les constellations nous influencent – tant sur le plan collectif événementiel que sur les plans de notre corps, de nos émotions et de nos pensées.

Article mis en ligne le 31 janvier 2013
dernière modification le 16 février 2013

par Alain Bougearel - Cartomancie Astromancie
logo imprimer

Pour moi, les influences planétaires sont quelque chose de subtil mais de vivant. Les influences sont diverses et parfois en opposition les unes avec les autres ; ces influences possèdent une puissance spécifique selon les périodes temporelles considérées.

Soleil Lune Mars Mercure Jupiter
Les Planètes divinisées (1)

Vénus Saturne Tête et Queue du Dragon
Les Planètes divinisées (2)


Théorie et Pratique en astrologie sidérale chamanique : séance en cabinet

par ALAIN BOUGEAREL - Karmastral


L’Astrologie ne saurait se résumer au seul usage divinatoire. Elle possède de nombreuses autres spécificités parmi lesquelles l’astro-chamanisme.

Voir à ce sujet mon interview - débat avec le Président du Mouvement Astrologique Unifié Jacques Halbronn en la présence de Louis Mazuir du Rassemblement des Astrologues Occidentaux sur Teleprovidence :
http://www.teleprovidence.com/2011/09/interview-du-tarologue-alain-bougearel.html

Première partie
http://blip.tv/play/g4Qngpa5CwI.html?p=1

Deuxième partie
http://blip.tv/play/g4QngpazOwI.html?p=1

Il est temps de cesser de percevoir les « planètes » ou les astres comme des « objets » séparés.

Ce sont des Eléments vivants de l’Univers comme la Terre qui est un Etre à part entière

Ce sont les énergies stellaires auxquelles nous sommes reliés et que nous pouvons invoquer.

Travailler sur les puissances respectives des influences planétaires est un travail chamanique.

Nous faisons partie de la Galaxie et les constellations nous influencent – tant sur le plan collectif événementiel que sur les plans de notre corps, de nos émotions et de nos pensées.

Mon témoignage est que l’univers est un être vivant dont les planètes étudiées par les astrologues font partie. J’ai donc de l’astrologie une vision panthéiste.

Le panthéisme chamanique n’est pas "a-thée" mais relève d’ un naturalisme théiste ... la croyance aux Esprits des Ancêtres, des Eléments EAU AIR TERRE FEU, aux Astres ; aux Totems, au Grand Esprit Immanent.

Pour moi, les influences planétaires sont quelque chose de subtil mais de vivant. Les influences sont diverses et parfois en opposition les unes avec les autres ; ces influences possèdent une puissance spécifique selon les périodes temporelles considérées.

Si je fais mienne l’affirmation de Ptolémée comme quoi "les astres inclinent mais ne déterminent pas", c’est que le libre-arbitre deviendra nécessairement souverain mais seulement une fois qu’il sera finalement devenu Liberté. En effet, si le Passé qui se déverse dans le moment actuel est totalement déterminé, c’est en en prenant conscience que notre libre-arbitre s’accroîtra au fur et à mesure que notre Volonté s’affirmera. Le Chemin du Libre Arbitre vers la Liberté est l’Initiation majeure. Pour cela, être en harmonie avec les inclinaisons astrales nous permettra de nous mouvoir comme des poissons dans l’eau immanente du Présent en harmonie et conscience avec le Cosmos auquel nous sommes "reliés".

L’astrologie sidérale chamanique est une harmonisation énergétique avec le Dragon Stellaire qui régit notre Corps planétaire.

Les fondements théoriques

L’ astrologie sidérale chamanique se veut sacrée et thérapeutique.

Sacrée parce qu’elle prend fondamentalement en compte que nous sommes les Fils et les Filles du Cosmos. La Terre et les constellations au même titre que les astres soli lunaire(s) sont non pas de simples Objets stellaires mais des Etres vivants avec lesquels nous formons un seul Sujet Cosmique.

Thérapeutique car découvrir et invoquer les Puissances astrologiques régissant notre Corps Stellaire se révèle être une des plus anciennes pratiques chamaniques spécifiques des Hommes et Femmes Médecine(s) de la Tradition.

Il ne s’agit évidemment pas d’une pratique magique visant à se soustraire ou à échapper aux influences planétaires mais bel et bien d’une HARMONISATION avec ces dernières.

L’astrologie sidérale chamanique relève tant des Hommes te Femmes Médecine(s) Veilleurs du Ciel des Anciens Mayas que de l ’Astrologue Pujari scrutant et invoquant les Etoiles de la Tradition du Sud de l’Inde

La Praxis

Une séance en astrologie sidérale chamanique se déroule d’ordinaire en deux temps : celui du Ciel du lieu de naissance et celui du Ciel du lieu de résidence.

La première séance procède d’une étude approfondie de Ciel de naissance avec une attention spécifique portée aux influences planétaires en eu alors.

Ces influences sont soigneusement mesurées selon la hauteur du lieu en fonction du niveau de mer, de leur luminosité, de leurs forces (directionnelles, positionnelles, motionnelles, équinoxiales et temporelles). Lors de la séance proprement dite, l’astrologue Pujari procède au Rituel astrologique à l’aide de sons sacrés d’invocation aux Puissances planétaires. Simultanément, le consultant prend conscience de son Corps Stellaire qui se dévoile à lui.

L’effet thérapeutique est souvent immédiat : subtil et efficace d’emblée. Parfois l’effet se fait sentir sous une lunaison au plus.

A l’issue de la première séance dite de Naissance, une petite pratique quotidienne est recommandée portant uniquement sur les influences planétaires problématiques.

La seconde séance suivra le même processus mais elle sera centrée sur le lieu de Résidence au moment de la consultation.

Les invocations chamaniques découlent du Ciel du lieu de résidence à ce moment précis.

Lors de la phase finale dite de verbalisation, une nouvelle petite pratique quotidienne est transmise au consultant.

En vue de suivi(s) éventuel(s), e recommande au Consultant de noter soigneusement les lieux et heures précises où il sera confronté à des ruptures d’équilibre énergétique d’avec son Corps Stellaire. Ces moments de rupture d’ d’avec les influences planétaires seront traités ultérieurement lors de séances ponctuelles dites de suivis.

En astrologie sidérale chamanique, une rupture d’harmonie provoque un déséquilibre interne et externe qui est toujours compris comme un manque d’harmonisation avec son Dragon Stellaire à un moment et en un lieu déterminés.

Copyright Karmastral Lyon 2013

[1] Note à propos de l’astrologie sidérale

Il y a 3 zodiaques : le tropical, le sidéral et l’astronomique réel.

Quant aux différences entre le zodiaque tropical et sidéral, voici le topic de l’Encyclopédie Wikipedia :

"Le zodiaque classique de l’astrologie grecque, tel que défini par Ptolémée, est tropical, c’est-à-dire qu’il est divisé en douze portions égales de 30°, en commençant par le point vernal. Ce système est encore utilisé aujourd’hui par l’immense majorité des astrologues occidentaux.

L’astrologie sidérale, quant à elle, définit les signes du zodiaque, également de 30° chacun, à partir des vraies constellations. Toutefois ce zodiaque fixe, bien que calé sur les étoiles, ne coïncide pas exactement avec les constellations situées dans le plan de l’écliptique, car les constellations astronomiques sont étendues inégalement, et leurs étendues ont été fixées conventionnellement par les astronomes lors d’un congrès astronomique dans le premier tiers du XXe siècle. ...

Comme le phénomène de précession des équinoxes, découvert en 130 av. J.-C. par l’astronome grec Hipparque, révèle un décalage entre les deux systèmes d’environ 1° tous les 72 ans, il en résulte qu’une personne n’aura pas le même signe astrologique selon qu’elle utilise l’astrologie tropicale ou l’astrologie sidérale.

Une personne est dite native d’un signe lorsque le Soleil se trouvait dans ce signe au moment de sa naissance. Par exemple, si une personne est dite « Bélier », en astrologie tropicale, cela signifie que le Soleil se trouvait dans le secteur zodiacal du Bélier au moment de sa naissance (et non dans la constellation, celle-ci s’étant peu à peu décalée via la précession des équinoxes). En astrologie sidérale, pour être dit « Bélier », il faut que le Soleil se soit trouvé effectivement dans la constellation du Bélier lors de sa naissance. Plus simplement, l’astrologie tropicale utilise le zodiaque tel qu’il était aux alentours de l’an 150 après J.-C.(et tel qu’il est tou ours censé être, puisque le zodiaque tropical ne varie pas), tandis que l’astrologie sidérale utilise le zodiaque des constellations actuel (qui lui, se déplace, par rapport au zodiaque tropical).

En effet, à cette époque, l’équinoxe de printemps avait lieu lors de l’entrée du Soleil dans la constellation du Bélier. Cependant, lorsque les Grecs ont adopté l’astrologie, ils ignoraient le phénomène de la précession des équinoxes (contrairement aux Chaldéens), et sa redécouverte par Hipparque n’a pas été prise en compte par Ptolémée, lequel a donc théorisé au début de l’ère chrétienne un zodiaque dit « tropical », encore utilisé aujourd’hui en Occident, qui ne correspond plus aux données astronomiques, le point vernal se trouvant aujourd’hui à la fin de la constellation des Poissons. Il y a donc une controverse entre les astrologues tropicaux et sidéraux"

Encyclopédie Wikipedia


Forum
Répondre à cet article
Astrologie chamanique sidérale : théorie et praxis
ladom - le 2 septembre 2014

Très interessant ! Où pratiquez vous ?



Contact Espace rédacteurs

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2004-2017 © l’AstrologiCafé (Bar à thème) - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47