Biographie

Du plus loin que ma mémoire m’entraîne, je me souviens de choses extraordinaires que j’ai vécue.

La première étant la vision de l’aura de mon père penché sur moi au dessus de mon lit, je devais avoir dans les quatre ans....

Je suis née ultra sensible, ultra sensitive, ultra intuitive. Ne croyez pas que c’est facile à vivre et que ce soit une chance...


par Any Kler
logo imprimer

Du plus loin que ma mémoire m’entraîne, je me souviens de choses extraordinaires que j’ai vécue.

La première étant la vision de l’aura de mon père penché sur moi au dessus de mon lit, je devais avoir dans les quatre ans....

Je suis née ultra sensible, ultra sensitive, ultra intuitive. Ne croyez pas que c’est facile à vivre et que ce soit une chance

Lors d’un état de choc à longue échéance, j’ai pu maîtriser mes lacunes, il y a une vingtaine d’années. Le choc : 5 décès de très proches à quelques mois d’intervalles.

Née le 22/06/49 à Paris 4e.

Du plus loin que ma mémoire m’entraîne, je me souviens de choses extraordinaires que j’ai vécue.

La première étant la vision de l’aura de mon père penché sur moi au dessus de mon lit, je devais avoir dans les quatre ans.

Je m’en souviens comme si c’était hier, la chambre était sombre, il devait être très tard dans la nuit. Je pleurais tellement que j’empêchais toute la maisonnée de dormir

Ce soir là, je souffrais de violents maux de ventre, quand mon père dérangé dans son sommeil par mes pleurs, vint me fixer dans les yeux en pratiquant une apposition de ses mains à l’endroit de mes douleurs.

Les vibrations qu’il dégageait étaient puissantes, je sentais sa force d’intervention agir sur mon mal.

Soudainement son visage se déforma devant mes yeux, des rayons lumineux d’une blancheur extrême s’étiraient de son visage, du haut de sa tête, je poussais un cri de terreur comme effrayée par cette vision. Ce fut très court, l’image disparue rapidement et je devins plus sereine progressivement.

Sentant que j’allais mieux, il retourna se coucher. Comme assommée je repris le repos de la nuit, calmée et apaisée.

C’est seulement le lendemain qu’il me demanda à quoi correspondait cette peur soudaine et ce cri dans la nuit. J’ai expliqué avec mes petits mots d’enfant de 4 ans ce que j’avais vue. Il ne se perdit pas en explications - je n’aurais rien compris, à cette époque là !

C’est bien des années plus tard qu’il m’a dit que cette nuit là, il avait tenté de me soigner par une technique qu’il avait apprit lorsqu’il été prisonnier dans les camps, lors de la dernière guerre. Il avait tenté l’expérience sur moi ne sachant pas quoi faire pour soulager la douleur.

Il a découvert la couleur et pureté de son aura grâce à moi et il avait ainsi des informations sur son positionnement dans la spiritualité.

En suite tout au long de ma vie nous avons vécu un peu en conflit, sans se comprendre vraiment, mais cet homme "mon père" m’a beaucoup apporté.

A l’âge de 6 ans je fis avec lui des expériences de télépathie.

Dans l’année de mes 18 ans…

Il m’a initiée à l’existence de l’au-delà, je me souviens du premier livre qu’il m’a offert "L’homme cet inconnu" de Alexis Carrel. Chirurgien et chercheur, prix Nobel de Médecine en 1940. Cet ouvrage m’a permis d’apprendre sur l’humain. Comment nous fonctionnons, de quoi nous somme composés, le conscient le subconscient, le corps qui représente la matière et l’âme éternelle.

Ma sensibilité a toujours était d’une grande puissance malheureuse, C’était trop, cela me mangeait le ventre, le cœur, l’esprit à tel point que je me disais ou va tout ce mal, que va t-il me faire à la fin, que va t-il détruire dans mon corps, aujourd’hui j’ai la réponse…

Non je ne suis pas née voyante ou médium.

Je crois que notre destin est tracé et que le hasard n’existe pas.

Sans volonté et sensibilité nous n’existons pas, cette sensibilité qui m’a sanctionnée, longtemps me renvoie à présent la lumière sur l’invisible.

La voyance est venue tardivement à moi comme par évidence, parce que c’était prévu je n’ai rien vu venir.

A la naissance de mon fils, je me sentais bizarre, souvent dans des rêveries éveillées. Je ressentais des choses dans la vie des gens, lorsqu’ils se trouvaient devant moi, je voyais ce qu’il se passait chez eux.

Après avoir effectué un travail sur moi ayant pour but de transformer le négatif en positif utile. Afin de canaliser toutes mes très fortes intuitions j’ai choisi de m’initier aux oracles et aux tarots. Je souhaitais sans prétention apporter mon aide aux autres, depuis des années maintenant, je suis au service d’autrui.

Pour en arriver là, j’ai quitté un très bon poste où mon avenir professionnel était tracé. J’ai pris tous les risques, j’ai entraîné mes enfants dans mon projet existentiel. Aujourd’hui je ne regrette rien.

Il y a quelques années j’ai vécue une expérience imprévue ; j’ai quitté la terre Quelques instants, ceci sans rien provoquer, j’en garde un souvenir impérissable : Voyage astral ou décorporation ? (À lire à l’AstrologiCafé).

Cette expérience me rassure sur le grand départ et sur le devenir après la vie ou après la mort je suis parfaitement tranquille est confiante.

J’ai vue, j’ai vécu cela intensément, je ne suis pas la seule.

Je souhaite véhiculer ce message à mon niveau sans vouloir à tout prix convaincre. En voyance le résultat n’est pas garanti, il y a des personnes avec qui cela ne fonctionne pas et la sagesse du voyant est de dire non.

La voyance pour moi correspond à une aide au choix et non le choix lui-même. Le consultant est le seul à décider pour lui. Je considère la voyance comme un outil moderne à condition qu’il s’adresse à des personnes averties.

La consultation est un acte extrêmement intime, elle se doit d’être respectueuse.


Forum
Répondre à cet article


Contact Espace rédacteurs

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2004-2018 © l’AstrologiCafé (Bar à thème) - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.81
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2