l’AstrologiCafé (Bar àthème)

Accueil > CARTE des consommations > A la table Médiums & Spirites > Dé-corporation ou voyage astral ?

Dé-corporation ou voyage astral ?

vendredi 28 octobre 2005, par Any Kler

Elevée par des parents de religion mixte : père catholique et mère juive polonaise, j’ai eu du mal àconstruire ma spiritualité. Jamais on ne m’avait imposé une quelconque idéologie, pensant que j’aurais le temps de faire mon choix àl’age adulte.

C’est sà»rement pour cela que j’ai cherché, analysé et étudié, afin de trouver ma vérité, celle làmême qui ne laisse pas de place au hasard.

Depuis longtemps je sais que notre chemin est tracé, que nous partons et revenons de nos destinations... que nous devons devenir meilleurs après chaque interruption de "mort".

Le but n’étant pas de démontrer ici, ni de débattre sur la réincarnation, mais seulement de vous dire que depuis ma plus jeune enfance, je sais que la mort n’est pas la mort...

Et que la vie demeure dans d’autres dimensions. Donc je me considère avertie.

Durant des années j’ai cherché àprovoquer des manifestations avec l’au-delàsans résultats positifs, mais sans découragements...

Les années passèrent jusqu’au jour ou en mars 1998 (le 20) le décès brutal à68 ans de ma mère, me fut annoncé, 6 mois plus tard ma sÅ“ur de 47 ans disparaissait (date de naissance : le 20 mars) 3 autres décès de proches ont suivi. Ils partent tous.

Je suis làseule qui reste. Je m’en remets peut àpeut. Je ne cherche pas àcommuniquer avec mes disparus... Je souhaite les laisser en paix, sans rien chercher.

Un après-midi de septembre 2002, je me reposais allongée sur mon lit. A l’étage au-dessus, mon fils écoutait de la musique rap àfort volume et je ne trouvais pas le moyen de me détendre. Après mettre énervée àlui dire de baisser le son. Je fis quelques exercices de respiration ventrale.

Je ne trouvais pas le repos, la musique résonnait àmes oreilles.

D’un seul coup ! Sans rien avoir cherché ni provoqué.
Je ne sais pas pour quelle raison, je vis subitement une table blanche, carrée, très lumineuse, qui tenait dans l’espace de ma chambre à3 m au-dessus de moi.

Toujours sans bouger d’un pouce, j’ai eu la sensation de me pencher et de voir une femme brune habillée de rouge et noir assise àcette table, au moment ou je croise son regard pour voir qui elle était, je sens mes yeux ma bouche, mon nez, mes joues, bref ! Tout mon visage qui vibre et mon corps suit, comme si je partais àgrande vitesse (vertigineuse) àbord d’une fusée.

Je partais très vite vers des luminosités exceptionnelles des couleurs pâles et éblouissantes, je passais des capes de différentes couleurs, comme des anneaux, avec la sensation d’être emportée vers l’inconnu et toujours en fond sonore le rap de mon fils. Dans un cri je me souviens avoir dit àcette force qui m’emportait dans cette spirale qui m’aspirait "je ne peux pas laisser mon fils tout seul, il àbesoin de moi. D’un seul coup très net je suis retombée brutalement sur mon lit, cela fut un choc pur et dur.

Cet événement je ne le confie pas souvent, vous comprendrez sà»rement pourquoi.

Après que cette « aventure-expérience » me soit arrivée, j’ai cherché àsavoir si je partais pour la "mort" ou seulement pour quelques minutes, durée mon expérience.
Je retiendrais aussi le sentiment d’avoir interrompu ce voyage.

Ne communique pas qui veut avec l’au-delààn’importe quel moment.

Je sais que ce décollage a représenté pour moi un moment incroyable de bonheur et m’a rassuré de toute appréhension sur "le grand départ".

Depuis je me documente et je trouve souvent des cas similaires avec les même réactions physiques.

BIEN àVOUS ANY KLER

Messages

  • Bonjour Any,

    Ces quelques lignes émouvantes sont très caractéristiques d’un bien être incommensurable et au combien riche en expériences sensorielles.

    Le voyage astral ou décorporation intervenant àplusieurs reprises sur mon parcours, (mais jamais télécommandé de quelque manière que ce soit), m’insuffle encore et encore une énergie bienfaisante, parcourant ainsi la corde d’argent virtuelle qui relie le corps àl’âme.

    Dans ces instants privilégiés, la conscience relachée laisse une autonomie particulière àl’esprit qui décide de s’évader, non de façon anarchique ou pour le plaisir, mais mà» par des impulsions nobles bien souvent inconscientes.

    A mon humble avis, celles-ci traduisent soit des ideaux très élevés qui souhaitent s’exprimer àtravers l’être proprement dit, soit des émotions fortes ou encore recèlent des carences demandant àêtre comblées.

    La meilleure analogie que certains de mes guides ont mis en lumière en rapport avec le voyage astral est la suivante.

    Le voyageur qui emprunte un itinéraire sans se munir d’un plan ou sans connaitre le but de sa destination pourra s’égarer quelque peu et éprouver certaines craintes.

    Dans le cas contraire, la certitude d’un but inscrit au sein de ses émotions et de sa conscience pourra lui conférer un sentiment de sérénité plus grand.

    Certes, la décorporation reste bien souvent incontrôlée àl’échelle humaine, mais posons-nous la question suivante : les rènes ne sont-ils pas simplement détenus par la conscience en soi, parfois imperceptible par le regard objectif ?

    Amicalement.

    Marie-Josée.

  • Dommage d’avoir interrompu un si beau voyage... en général l’on revient lorsque l’heure n’est pas arrivée. Le ciel veut simplement nous faire voir quelque chose... il ne faut pas avoir peur, mais la réaction fut logique : celle d’une mère qui savait qu’elle ne pouvait laisser son ’poussin’ tout seul.
    Un voyage complet fut réalisé par un américain qui a écrit un livre sur ce sujet.

  • Bonsoir, j’ai beaucoup apprécié votre lecture pour cette expérience, pour ma part, je pense avoir vécu 2 expériences de voyage astral, je dis je pense parce que cela s’est passé la nuit et je doute encore si c’était réel ou non ? petite, je dormais dans mon lit, je devais être détendue j’ai senti mon corps se soulever, et je pouvais me voir dormir, j’ai eu peur et je suis revenu dans mon corps et cela m’a réveillé. Une autre fois, toujours en dormant, j’étais sur une scène de théatre sombre, un homme est apparu en face de moi, il m’a dit "tu es prêtes" je lui ai répondu "oui", au sol il y avait un cercle rouge lumineux, je me suis mise au milieu de ce cercle, et làaussi j’ai senti mon corps se soulever, sensation d’un coeur qui se soulève comme dans un ascenceur qui monte très vite en quelques secondes, je suis arrivée sur un plan où plusieurs personnes attendaient ?, et puis je suis montée encore plus haut, là3 /4 personnes m’attendaient et m’ont enregistré dans un livre, puis habillé d’une belle robe blanche, un gâteau àétage se trouvait là, on m’avait choisi ?, je ne comprenais rien àce qui m’arrivait et je me demandais ce que je faisais là, lorsque je fais ce genre de rêve, je sais que ce n’est pas comme les autres, ceux-ci sont tellemement précis, je dirais même que je ressens un bien être, et au petit matin je m’en souviens très bien c’est comme-ci j’y étais encore
    Amitiés

  • bjr, je m’appel Franck, j’ai 42 ans, marie & père de deux garçons..., je crois sincèrement au voyage astral, que la mort n’est qu’une transition d’un monde àl’autre. J’ai m’a propre "verite" sur la question, et je n’en cherche pas vraiment sur les livres ou autres (temoignages...), je dis "àchacun sa foi", mais c’est bien de pouvoir partager nos vécus/experiences.
    pendant de longues années, j’ai cherche ce "voyage"...en vain, et malgré tout, j’en suis convaincu. Mais pour cela, il faut du temps, pour mettre en pratique, pour la reflextion, pour le calme...dans mon cas, ya les enfants àéduquer, donc la reprise sera dans la troisième phase de ma vie...
    Il est vrai pour les rêves, à80% ils le sont. J’ai le souvenir d’un, il y a qq années, j’étais dehors, sur ma terrasse (j’habite la campagne, dans le jura’39’), il faisait beau, je portais mon regard devant sur les arbres au loin, quand tout àcoup, je vis arrivé dans ma direction, dans les airs, trois personnes, une femme et deux hommes, et se tenèrent face àmoi. ils étaient souriants et émanaient une vrai bontée, de tranquilitée...Nous avions échangé qq paroles, et sur le point de repartir, la femme me confia ces derniers mots :"...soit plus positif..."
    Souvent, je repense ce "rêve", soit plus positif ? dans : tes gestes, tes paroles, tes actes, tes engagements, tes sourires, tes attitudes, tes humeurs, tes relations, tes craintes, tes haines, tes joies, tes peines, tes partages, tes pensees !!!
    Eh oui, si notre "lumière", àchacun, nous permet d’avoir le choix, c’est bien pour aller au plus positif de notre être, et tendre àdes lendemains de bonheurs pour soi et bien sà»r, àtoute l’humanité...
    Ouais, ben, ya beaucoup de chemins en broussailles...
    Moi je dis : " un million de religions, un million de conflits..." pourquoi, aller se perdre dans des abîmes, il te suffit de regarder un lever, ou coucher de soleil, et ton dieu te parle...

    merci d’avoir pris le temps de me lire...Atchao

    • Cher Franck ta lettre àretenu mon attention, j’aimerai beaucoup communiquer avec les personnes de ma famille, je sais que ce n’est que l’enveloppe terrestre qui est partit, j’aimerai être conseiller mon pettit frère Claude qui est mort àl’âge de 42 ans et cela fait maintenant 5 ans qu’il est partit le 22 mai, il me disait toujours Danielle je viendrais te le dire mais je n’ai jamais eu de ses nouvelles, ni de personne d’ailleurs ne suis-je pas assez gentille pourtant j’ai une grande sensibilité et beaucoup d’amour comment faire pour capter ou reçevoir un messsage parfois j’aimerai qu’il s’assied àmes coté et vienne me parler ,je ressens la fausseté chez les gens quand cela ne va pas me manque t’il de la spiritualité pour acceder àses méssages. Merci pour m’avoir lu Danielle-52@voila.fr

  • je vivais avec mon compagnon et mes enfants dans une vieille maison àl’écart du village très rural àpeine 300 âmes.
    C’était l’hiver et la nuit tombe vite àcette époque de l’année .J’avais quitté la cuisine pour me reposer au salon ou se trouvait depuis peu de beaux meubles rustiques que mon compagnon venait d’hériter de sa grand mère.
    Je ne voulais pas de ces meubles et je n’avais pas été àl’enterrement .

    j’ai eu l’impression tout àcoup que les bruits de la maison sembait diminuer et que la pièce était imprégné d’une atmosphère difficile àdécrire ...comme si le temps s’était arrêté et que je n’étais plus dans la maison ...
    Puis j’ai vu une personne assise dans un des fauteuils qui me tournait le dos ...elle était vêtue d’une robe rouge et seul sa main était visible ...c’était la main d’une personne âgée qui tenait le pommeau d’une canne.
    J’ai reconnu l’allure et la canne de la grand mère de mon ami ; je sentais mon coeur battre àtout rompre..
    Je me suis rendu compte que je priais tout bas qu’il ne fallait pas qu’elle se retourne dans ma direction...Il m’a semblé que cela avait duré des heures ....
    tout àcoup , j’entendais ànouveau les bruits de la maison, les enfants.

    J’ai bondi du fauteuil et j’ai couru àla cuisine ...j’ai raconté àmon compagnon ce que j’avais vécu , il semble qu’il ne s’est passé que quelques minutes depuis mon départ de la cuisine.

    Mais il m’a confirmé que sa grand mère avait été enterré dans les vêtements que je lui ai décris et avec sa canne.
    A au fait je ne voulais pas des meubles car cette dame préférait ses meubles aux vivants , il y avait beaucoup de jalousie et d’envie autour d’elle de son vivant .
    ( histoire vrai)

    • Bonjour àDanielle et Alex, cette réponse s’adresse àvous deux.

      Certains esprits sont difficile àatteindre, soit ils ce trouvent sur un pallier trés élévés, celàdépend aussi de la mission qui leur àété
      confiée. Provoquer une manifestation n’est pas toujours frofitable....Mais bien sur chacun est libre de son choix et dans ce cas il
      faut être certain de trouver un bon médium, le contact n’est pas garanti.

      N’interprétez pas le silence des âmes comme un abandon. N’oubliez pas que rien n’est systématique dans l’au delàcomme
      dans l’univers des vivants.

      Concernant la matérialisation, l’apparition d’un disparu il ne faut pas toujours l’interpréter de façon négative, surtout lorsqu’il
      n’y a pas eu d’attaque de dégats ou autre agréssion ; Je comprend votre surprise et votre peur.

      Cette apparition peut être un message afin de vous avertir d’un événement àvenir.

      Bien àvous. ANY KLER

  • J’ai découvert votre site et suis agréablement surprise de l’ honnêteté qui s’en dégage. Le texte d’Anny Kler m’interpelle àplusieurs titres,d’une part j’ai àpeu près les mêmes origines qu’elle ! D’autre part pour ce qui est de "sortie astrale" depuis l’enfance,il m’arrive àla fin de certains rêves de ressentir une chute brutale dans mon lit,je me réveille coeur battant ! Longtemps je n’ai pas su ce dont il s’agissait, àprésent, (et Anny le confirme), je sais ...
    Bien sincèrement Danica

    • Bonjour Danica,

      Merci, d’avoir cité mon article.
      A chaque relecture de ce texte j’ai les mêmes sensations :
      Etre rasurée sur la suite...
      Après cet évènement je me sentais bien,
      aucune fatigue, que du bien être, il m’a fallu le temps de la réfflexion et de la compréhension.
      Depuis je sais...Je me documente et fais des recherches pour aller plus loin, sur d’autres sujets comme la TCI, la thélépathie, le magnétisme ...
      Je vous remercie de l’intérêt que vous portez ànos écrits.
      Je sais qu’il y a un grand nombre de personnes qui vivent des expériences extraordinaires et lorsque nous pouvons en faire quelques discussions, c’est toujours constructif.
      Ce qu’il faut retenir c’est que l’expérience de décorporation de chacun peut être différente dans les détailles mais toujours avec la même finalité. Votre expérience comme la mienne n’est pas forcement un cas de réfférence,tout comme notre vie terrestre n’est pas comparable avec d’autres. Voilàpourquoi les exemples sont extrèmement divers, ce qui peut permettre au doute de s’installer, pour certains.

      Si je peux me permettre, je vous inviterez àprendre connaissance des ouvrages de Mme Jeanne Guesné : Le grand passage : ( au courrier du livre 1979).
      La conscience d’être :(Arista - L’espace
      bleu. 1983).Le Septième Sens ou le corps spirituel : ( Albin Michel. 1991).
      Dans le livre de Hélène Renard : L’après vie. (Pocket) Vous trouverez un passage
      ou Jeanne, évoque une sortie du corps, qui dans la decription et le ressenti
      évoquent ce que j’ai vécu.

      Bien àvous ANY KLER

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.