l’AstrologiCafé (Bar à thème)
Slogan du site

Votre le salon permanent de la voyance, des arts divinatoires et des perceptions dites extrasensorielles.

La naissance de l’astrologie

Il était une fois, sous des cieux étoilés la naissance de l’astrologie, il y a plus de 4000 ans.

Article mis en ligne le 21 septembre 2017

par Carole 3f
logo imprimer

La naissance de l’astrologie

Nous sommes à Babylone, où les savants, en observant la course des étoiles, voyaient en chaque aspect planétaire, un message des Dieux. Leur travail consistait donc, à chercher une synchronicité terrestre à chaque configuration stellaire et à en informer leur Roi. Car à l’époque, les astrologues étaient exclusivement au service de leurs majestés.

Les égyptiens avaient compris qu’à l’apparition de la constellation du Capricorne coïncidait au solstice d’été. La crue du Nil allait commencer. (La Constellation du Capricorne fut donc associée à la chèvre symbolisant le Soleil et la queue de poisson le Nil). Et chacune des apparitions de la constellation du Verseau annonçait la pleine crue du Nil. Et sans cette crue annuelle, le peuple égyptien n’aurait pas vécu. Ce fleuve nourrissait les terres agricoles en y déposant du limon fertile lors de les inondations. (La constellation du Verseau fut donc associé au Dieu verseur d’eau sur la terre.). La constellation du Taureau coïncidait à la décrue du Nil. Les bergers ramenaient les troupeaux aux pâturages fertilisés. La saison de l’accouplement pouvait commencer. L’apparition de la constellation de la Faucille coïncidait avec l’époque des récoltes et de la moisson. Mais comme les mots faucille et lion se prononcent de la même façon, il y a eu un jour une confusion.

Retranscrire ces données devint une nécessité vitale pour les populations et ainsi les prévisions météorologiques furent la première application de l’Astrologie. Ces repères astrologiques furent transmis aux futures générations qui les complétèrent en fonction des avancées scientifiques de l’Astrologie.

Vers -2350 av JC, les akkadiens, autre peuple mésopotamien, permirent d’optimiser les inventions des sumériens. Ils mirent au point le 1ere calendrier lunaire vers -2500. En -2259 av JC, grâce aux constellations connues depuis 1500 ans, le 1er zodiaque apparait reflétant les constellations de Sin (lune), Shamash (Soleil), Marduk (Jupiter), Ishtar (Vénus), Nergal (Mars), Nabu (Mercure) et Ninurta (Saturne).

En -625 en Chaldée, l’astrologie se pratique de façon religieuse. Les astres sont des dieux et les astrologues des prêtres. Mélange de cultures babylonienne et araméenne, c’est dans ce contexte que les grecs façonnent la notion de prédestination et de destinée dans l’astrologie.

Grâce à Pythagore, l’Astrologie arriva aux portes de la Grèce au 6e siècle av JC. Tout comme lui, Platon a rénové la conception fondamentale de l’Astrologie. Ils ont œuvré pour démontrer que l’Astrologie aide l’homme à évoluer en maitrisant lui-même son propre destin et non plus à subir les malédictions des Dieux. D’après une théorie assyrienne, l‘âme traverse 7 sphères célestes. Pythagore en déduisit que les 7 astres représentaient les 7 dieux de l’olympe en -500.

A Rome, l’astrologie fut un instrument de pouvoir politique. En -315 Aratos, poète grec, écrivit les « Phénomènes » représentant la structure du zodiaque divisé en 12 signes. Le zodiaque devint la première structure de cette science. En Mésopotamie 7 était le nombre des dieux-astres. Avec les grecs, le zodiaque devint l’instrument de mesure des mouvements du ciel exerçant une influence directe sur la Terre. Cette œuvre fut traduite en latin entre autres par Cicéron. César en -1, compris très rapidement les avantages politique et stratégique de l’utilisation de l’astrologie.

Les grecs comprirent cette interaction entre les éléments visibles et invisibles de l’univers. Pour eux, l’homme et l’univers ne font qu’un. Sous l’influence de Bérose, prêtre chaldéen ; la 1ere école d’astrologie vit le jour sur l’ile de Cos en -300. Les 1ers thèmes astral vit le jour à la différence qu’ils étaient établis pour tous.

Des mages, établis à Babylone, détectèrent une grande conjonction de Jupiter et de Saturne dans le signe zodiacal des Poissons en 6-7 avant J.-C. c’est elle qui orienta les Rois Mages vers le pays de Juda, vers le “roi des juifs”. »

Dans leurs traces, de nombreux astrologues grecs firent progresser l’Astrologie scientifiquement. Notamment, durant les 3 derniers siècles avant notre ère, à Alexandrie, où tous les travaux furent stockés, grâce à Alexandre le Grand, dans une immense bibliothèque. Là même où Ptolémée structura toutes ces données pour permettre à l’Astrologie de devenir une véritable science grâce à son « Tretrabiblos », 1er véritable ouvrage sur le sujet.

Tandis qu’en Europe, l’ère chrétienne bannissait l’Astrologie ; l’Orient permit aux savants grecs de continuer leurs travaux. Au 3e siècle après JC, le Roi Shapûr 1er encouragea les recherches ; mais il fallut attendre le 8e siècle pour voir naître la 1ere école d’Astrologie à Bagdad.

Un siècle plus tard, l’Astrologie refit son apparition en Europe. Tout d’abord en Espagne, en France puis en Italie, où les savants perses montrèrent le résultat de tous ces siècles de recherche. Au fil des siècles, une nouvelle religion voit le jour. Et l’astrologie se divise en 2 courants : oriental et occidental. L’astrologie arabe voit le jour, d’inspiration assyrienne. L’avènement de l’islam au 7e s ap JC, interdit toutes formes de prédiction hormis l’oniromancie. Le 1er observatoire fut édifié en irak, en l’an 1000. Durant le 1er millénaire, les arabes posent les fondements de l’algèbre, des algorithmes….

Au Moyen âge, les seigneurs avaient recours aux services des astrologues avant de prendre une décision politique ou militaire. Malgré un bon nombre de savants, seul l’avenir du royaume portait un intérêt, le futur individuel du peule laissait encore totalement indifférent. L’apprentissage des sciences était réservé aux hommes et son application surtout d’ordre politique. Il fallut instaurer le mariage religieux pour que l’astrologue devienne un médiateur social conseillant ceux qui veulent s’unir. La religion tolère l’astrologie tant que celle-ci reste à sa place. Saint Thomas d’Aquin reconnait que les astres influent sur les corps mais pas sur les âmes, domaine réservé à Dieu. En Amérique centrale, les Mayas et les Aztèques ont élaborés leur propre astrologie et calendrier.

Durant toute la renaissance, tous les Rois d’Europe avaient leurs propres astrologues. L’Astrologie s’étudiait à l’Université. A partir du 15e siècle, grâce à l’imprimerie, l’astrologie put enfin être accessible à tous. Car on pouvait apprendre toutes sortes de prédictions plus ou moins farfelues dans les Almanachs de l’époque. Les 1ers charlatans apparurent aussi…

La Renaissance permet à de grands esprits comme Léonardo da Vinci de faire avancer la physique, la médecine mais occulte la pauvreté des peuples européens, l’inquisition et les épidémies. Certains intellectuels comme Calvin, Erasme, Luther s’opposent aux pouvoirs politique et religieux. L’astrologie se trouve plongée dans la tourmente. D’autres comme Michel de Notre dame, se convertissent au christianisme, et souhaitent que l’astrologie et la médecine soient accessibles à tout le monde comme les grecs le concevaient.

La même église, qui avait banni l’Astrologie à plusieurs reprises au travers les siècles, encourageait vivement sa pratique. Certaines prédictions concernant l’élection de nouveaux papes et évêques s’étaient avérées exactes. On put découvrir alors, des astrologues médecins, comme Nostradamus, des astrologues-ambassadeurs, très enviés par la société et qui occupaient des fonctions de haute importance au sein du gouvernement.

Devant l’emprise grandissante qu’exerçait l’Astrologie au sein même de l’état, des hommes comme Voltaire, Calvin et Luther, la condamnèrent fortement ; en s’appuyant, notamment sur les travaux de Copernic et Galilée qui remettaient en cause la théorie de Ptolémée. Les 1ers avaient découvert que le centre de notre système solaire était le Soleil alors que pour le second, son centre était la terre. La science des étoiles fut divisée en 2 sections distinctes : l’Astronomie (héliocentrique) et l’Astrologie (géocentrique). Mais l’opposition entre ces 2 courants fut si forte que l’Astrologie commença à tomber en désuétude puis dans l’oubli au moment même où la planète Uranus fut découverte au 18e siècle.

Même s’ils s’en défendent, aujourd’hui, de nombreux chefs d’états ont recours à l’Astrologie mais la différence est que le 20e siècle a permis à cette science d’être à la portée de tous, comme Platon et Ptolémée le souhaitaient.

Souhaitons que le 21e siècle permette à l’homme d’évoluer en maitrisant lui-même son propre destin avec le soutien de l’Astrologie.

Carole

Intéressé(e) par votre étude astrologique ?
Contactez-moi.


Forum
Répondre à cet article


Contact Espace rédacteurs

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2004-2017 © l’AstrologiCafé (Bar à thème) - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47