l’AstrologiCafé (Bar à thème)
Slogan du site

Votre le salon permanent de la voyance, des arts divinatoires et des perceptions dites extrasensorielles.

Ouvrons le livre des transformations

Le Livre des transformations cache autant de serrures qu’il à de lecteurs.

Nous y voyons illustré par des chiffres, des traits, des symboles, des figures, le principe de la transformation.
Chaque instant passé avec le Yi King nous interroge sur ce principe.

Je vous conseillerais de l’emporter avec vous " en ballade ".
Tout ce qui est écrit dans le Yi King est observable dans la nature.
Lorsqu’il nous renvoie à nous-même c’est toujours dans " la simplicité ".

Ce Livre, souvent jugé hermétique, est aussi un ouvrage de poésie.
Je l’ouvre souvent comme un livre de " sagesse ", je tombe sur un hexagramme et j’essaye de percevoir dans mon propre corps le sens de la transformation.

Article mis en ligne le 2 novembre 2005

par Claude Sarfati
logo imprimer

Maintenant nous ouvrons le livre des transformations.
Personnellement j’utilise le Yi King traduit par Richard Wilhelm (éditions Librairie de Médicis 1973).
Au milieu du livre (page 406) vous trouverez le tableau vous permettant de former l’Hexagramme.

Revenons à notre question et à sa réponse.

Notre Hexagramme est le N° 16 : YU / L ’enthousiasme

Il se compose de deux trigrammes
Celui du bas K ’ ouen / Le réceptif, en ce qui nous concerne.

Nous cherchons donc __ __

__ __

__ __

K’ouen dans le trigramme inférieur

Notre trigramme du haut T’ chen / L’ éveilleur (est comme une coupe ouverte)

__ __

__ __


Nous cherchons le point de jonction sur la grille entre notre trigramme inférieur ( K’ouen ) avec notre trigramme supérieur ( T’ chen ).

Nous savons que nous avons en bas : Le réceptif et, au dessus : L’ éveilleur

Le point de jonction de ces deux trigrammes est l’Hexagramme N° 16 : Yu / L ’enthousiasme.

Yu l’Enthousiasme, la Jouissance

Pour une meilleure compréhension du sens de l’hexagramme, il est très utile de s’attarder sur la calligraphie.

Ainsi concernant la manière Chinoise de définir l’enthousiasme ou la jouissance, nous avons deux caractères symboliques.

Le premier à notre gauche représente deux paumes de mains,
l’une donnant et l’autre recevant. Les deux petits signes plutôt ronds entremêlés représentent les deux paumes.

Le " trait " sous ces deux paumes signifie : transmettre
ou " faire passer quelque chose de main en main "

Le deuxième caractère plus gros à droite, symbolise : l’éléphant symbole d’équilibre et de puissance.

Voici une description de ces deux caractères due à Marguerite de Surany :
- Deux mains scellent une paix : une paume donne et l’autre reçoit.

L’ éléphant est symbole de majesté, du pouvoir royal établi, de la paix et de la prospérité.
Il est l’ instrument de la bénédiction du ciel dans toutes les traditions d’ Extrême-Orient.


Forum
Répondre à cet article


Contact Espace rédacteurs

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2004-2017 © l’AstrologiCafé (Bar à thème) - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.47